RECUEILS

        

     Pour voir le détail livre par livre, cliquez sur les couvertures

8 recueils édités entre 1991 et 2010

"Ici est né un écrivain sans pareil..."                                            Hélène CIXOUS, 3 juin 1999

"Loïc, ce voleur de feu qui a brûlé trop tôt ses ailes..."   Dominique de VILLEPIN, 2005

     POÉSIE

       1991 : sortie du premier recueil

 

 ÉCLATS

        " (Dans ce recueil) ma poésie est plus visuelle que sonore, c'est-à-dire qu'elle  est faite pour être lue plus que pour être dite. Elle doit être plus intériorisée par le
  lecteur que déclamée. Mes poèmes reflètent ma vision de l'existence, c'est en quelque sorte le trajet d'Orphée qui revient toujours des Enfers ".

   

     Des trucs brefs qui font mouche... tout ici loue l'éphémère, l'image qui reste en l'air, suggère,   murmure.

Des poèmes ou simplement des " froissements dans la stratosphère " ? En tout état de cause, un premier livre (réussi) qui vibre, vole, dérive, déride.

                                                                                      J. JOSSE / Fond de Tiroir

 ************************************************************************************************************************************************************************************

      Sous le voile de Tânit 

  199

       préface de Michel BESNIER

La Bartavelle

 

       C'est la première des 7 parutions posthumes

 

                                                 Commander à nelly.herry@wanadoo.fr   (9 €)    

                

4ème de couverture : « Dans les écrits de Loïc Herry passent ces lieux qui le fascinaient :    la mer, la Hague sauvage, la Grèce, l'Afrique du Nord, Tahiti… mais aussi son attirance pour d'autres temps : les mythologies grecque et latine, les rites des morts égyptiens  –  et toujours l'ombre dansante de la femme aimée à qui il a dédié ces poèmes. »

Dense et noir, il rejoint parfois le pessimisme viscéral d'un Cioran. Mais quand il se fait aérien, éthéré, quand il tutoie ce qu'il nomme "l'universoleil ", il nous propose d'écarquiller le cœur en toute confiance.

Loïc Herry est celui qui nous blesse et puis nous cicatrise.

                                    MANCHE INFORMATIONS-Revue du Conseil Général - 2000

 
*************************************************************************************************************************************************************************************

              OUEST

   Écrits des Forges (Québec), 2003

 

 

 

           La Normandie, la Hague...

                       La mer sauvage, le vent, "une île dans la pluie..."

 

 

 

 

                                                    Voici l'œuvre posthume de ce poète au visage d'enfance. Avec des mots rares il parle de la Hague, du Bocage Normand qu'il lit pierre à pierre, de la mer, des remorqueurs et de la mémoire des varechs.

     Et du sens de la vie...

   Oui, Loïc Herry est un poète.

    Ruth Valentini - LE NOUVEL OBSERVATEUR  2003

 

Lettre du Capitaine du Queen Elizabeth, datée du 20 novembre 2016, "At Sea"

Merci beaucoup d'avoir envoyé ce poème à un bateau Cunard.                                                                                Il est toujours émouvant de réaliser à quel point les Cunarders ont eu un tel impact sur tant de personnes durant toutes ces années.

C'est un beau et profond poème, et je peux vraiment imaginer combien cela compte pour vous.

Je me chargerai de le faire déposer à notre service de relations publiques pour qu'il soit remis au Musée Cunard à Liverpool.

Inger Klein Thorhauge, Master, Queen Elizabeth

********************************************************************************************************************************

           Oeste-Ouest

     traduit par le poète mexicain MartÌn

      Ecrits des Forges / Mantis editores, 2006

             ...c'est OUEST en français et espagnol

 

     De l'éditeur Gaston Bellemare au sujet d'une édition bilingue :

   "Je pense que c'est le plus bel hommage que je puisse

    rendre à Loïc en proposant aux Mexicains et aux

    Argentins de le lire et de l'aimer comme nous,

    les Québécois... Et la plus belle façon de le réimprimer."

 

 

 

 

 

                        "La traduction en espagnol de ces poèmes me semble très belle, très juste. Elle sert parfaitement l'original. Je ne connais pas le traducteur, mais je peux vous assurer qu'il possède une grande maîtrise des deux langues. Il serait donc du même bestiaire, du bestiaire commun des poètes des eaux."

Fatima Rodriguez, 2007

 ************************************************************************************************************************************************************************************

                                               Polynésie-Poésie

avec "Un geste, une caresse", préface de Hughes Labrusse, Ecrits des Forges, 2006

 

 

 

          Le dernievoyage...  

 

 

 

 

 

 

                    Les poèmes évoquent d’intenses fiançailles des corps avec la terre polynésienne, « grain de terre », « océan cutané », jusqu’à la fusion érotique, « courbe cambrée du cocotier dressé / sur le lagon », au rythme d’une émouvante lucidité qui s’appuie sur le dérisoire et la dérision, et qui propage cependant par tout le livre l’assonance amoureuse, qui fait entendre une onde de vie jusqu’au cœur du prénom de l’aimée...                  

                                                                                                                                                         JOURNAL DU MARCHE DE LA POÉSIE DE PARIS 2006

************************************************************************************************************************************************************************************

           Night and Day

       postface de Jean-Pascal Dubost. Wigwam, Rennes,2008

 

Pour commander : 02 33 43 46 90 ou nelly.herry@wanadoo.fr- 4,60 €

Ce poème ne pouvait être joint à un autre recueil, tant il semblait à part.

Que la voix carminée de Lady Day (qui chanta le blues Night and Day) vous accompagne dans cette brève mais dense lecture !

De Bruno Sourdin (Ouest-France national) : Night and Day se présente comme un voyage dans une barque céleste parmi les ténèbres. Entre hier et demain. Entre les dieux anciens de l'Egypte et les dieux clinquants de la modernité. D'une rive à l'autre.

Night and Day, c'est aussi le voyage des ténèbres à la lumière. Dans ce petit livre précieux, la voix de Loïc Herry renaît. Toute neuve et lumineuse. Éclatante. Une voix que ses lecteurs ne pourront pas oublier.

 Et Arlette ALBERT-BIROT écrit en 2008 : "C'est un texte hors temps, hors espace Simple apparemment mais tellement mystérieux avec tout ce qu'il révèle d'intime, de vie, de culture. Mais ce qui me frappe, cest plus encore leur extrême maturité et leur pureté."

********************************************************************************************************************************************************************************
      Crise de manque,
 "Loïc Herry, le seul vivant", préface de Hubert Haddad
"Ecouter chuinter les chouettes", postface d'Arlette Albert-Birot
  éditions Bernard Dumerchez, 2010

                            Couverture : graphisme de Loïc HERRY

               

Extrait d’une lettre de Loïc à Christel, 1994 :

 ... "Voici Crise de manque… C’est écrit d’abord à partir de toi,

du manque de toi, et dans la constance de ta présence.

 Mais le manque, là-dedans, désigne aussi le lieu de la poésie dans la société contemporaine : nulle part."

 

 Une parole poétique d'aujourd'hui 

                                                                Crise de manque de Loïc Herry

 "L'écriture de Loïc Herry s'inscrit dans cette fracture entre le vide causé par l'absence de ce(lle) qui compte et le trop-plein de ce qui ne compte pas...

          Le constat qu'il fait est sans ambiguïté : « Où sont les rêves ? ».

Madeleine RENOUARD, 2012

************************************************************************************************************************************************************************************

NOUVELLES 

            Portrait de l'Artiste en personnage de roman, L'Harmattan, 1999

   Préface d'Hélène Cixous 

      

"L'auteur dont je suis les pages avec émotion, l'ai-je connu ?  Peut-être, un peu, trop vite, et maintenant je regrette le peu ; mais il laisse une œuvre, une vraie.
C'est qu'avec une énergie admirable, l'artiste qui en lui mûrissait a fait de ce qui allait arriver prématurément une œuvre puissante, discrète, trempée d'amour.Trempe de miel et d'acier.

Alliage d'extrême douceur et de flexible dureté. C'est beau, et c'est miracle...

Ici est né un écrivain sans pareil.

            En le lisant et le découvrant, j'ai eu envie de pleurer : soudain, là, en plein papier, je l'ai perdu. Sitôt trouvé, sitôt repris. Mais l'œuvre demeure à sa place, immense, déchirant bonheur. Elle, ne mourra plus.

                                                    Hélène C I X O U S - 3 juin 1999

***********************************************************************************************************************************************************************************